Feux de forêt : Monsieur le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune salue l’élan de solidarité et met en garde contre toute atteinte à l’unité nationale

Dans Actualité
13 Aug 2021

Monsieur le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a adressé jeudi dans la soirée, une allocution au peuple algérien, dans laquelle il a salué l’élan de solidarité envers les sinistrés des feux de forêt et mis en garde contre les tentatives d’exploiter cette tragédie pour attenter à l’unité nationale.

“Notre chère patrie passe, encore une fois, par des circonstances rudes et tragiques du fait des feux dévastateurs déclenchés dans 17 wilayas du pays, notamment à Tizi Ouzou”, a déploré Monsieur le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ajoutant “en cette pénible occasion, je réitère mes condoléances les plus sincères à tous les civils et militaires, martyrs du devoir national, brûlés alors qu’ils combattaient ce désastre”.

Et d’affirmer “notre foi en la patrie, notre force et notre détermination ne seront jamais ébranlées”, et ces incendies “provoqués probablement par la canicule qui prévaut dans la rive méditerranéenne, mais qui sont de manière générale d’origine criminelle”, seront vite circonscris.

Soulignant avoir demandé d’être suffisamment informé sur le déclenchement des feux pour connaître leur étendue, le Président de la République a indiqué avoir reçu “des images terrifiantes” de ces incendies qui “ont pris le départ simultanément de Blida à Annaba, en passant par la wilaya de Tizi Ouzou, la plus touchée”.

Pour pouvoir maitriser ces flammes “que le pays n’a pas connus depuis des décennies”, des moyens matériels et humains ainsi que des engins de transport et d’extinction colossaux ont été mobilisés au niveau de plusieurs wilayas, puis “l’attention a été focalisée sur la wilaya de Tizi Ouzou, les feux ayant atteint des reliefs habités, rudement accessibles”, a-t-il précisé.

“Le nombre de départs de feux ayant touché 14 wilayas en même temps est inhabituel”, en ce sens qu’il a été enregistré, rappelle-t-il, “le 9 août, 14 départs de feux dans 14 wilayas et 33 communes, avant que les flammes ne s’intensifient, le 11 août, dans deux wilayas et 20 communes”.

Le Chef de l’Etat a relevé avoir donné, dès les premiers départs de feux, des instructions au Premier ministre et même au niveau de la Présidence, à l’effet de “prendre attache avec tous les pays européens amis en vue de l’acquisition de canadairs. Nous savions que nos reliefs ne permettaient pas d’éteindre les flammes par des moyens traditionnels”. Malheureusement, a-t-il dit, aucun pays n’a répondu à notre demande, tous les appareils européens étant déployés en Grèce et en Turquie, qui ont connu des feux de forêt dévastateurs.

Après avoir rappelé que “l’Algérie a reçu, ce jour, deux avions en provenance de France”, le président de la République a fait état de l’affrètement de deux avions bombardiers d’eau en provenance d’Espagne et de l’arrivée dans trois jours d’un troisième appareil en provenance de la Suisse, ce qui “nous permettra de contenir ces feux de forêt”, a-t-il dit.

Il a en outre précisé que l’Armée nationale populaire (ANP) “a réquisitionné six hélicoptères pour venir à bout des flammes”, faisant part d’instructions données à l’ANP pour “prendre contact avec les compagnies qui vendent des avions bombardiers d’eau (ABE).

Monsieur le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a par ailleurs réaffirmé que “l’Etat a mobilisé tous les moyens matériels et humains, dont près de 3.000 agents de la Protection civile et ceux des forêts ainsi que les éléments de l’ANP, en sus des citoyens volontaires, notamment dans la wilaya de Tizi Ouzou”. Et de rappeler que “les feux ont pris dans des reliefs peuplés et difficilement accessibles”, ajoutant que le plus essentiel était de “préserver les vies”.

Evoquant la solidarité dont ont fait preuve les Algériens durant cette épreuve, Monsieur le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a déclaré: “la seule chose qui nous console en cette pénible épreuve, c’est l’élan de solidarité dont ont fait preuve tous les citoyens qui étaient de tout cœur avec les habitants de Tizi-Ouzou et de Bejaia. C’est un élan que nous devons sauvegarder tout autant que l’unité nationale”.

Soulignant la nécessité de “nous mobiliser tous face à ceux qui tentent de semer la discorde entre les Algériens, voire entre une région et une autre”, Monsieur le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a affirmé que ces tentatives sont un crime en soi.

“Les victimes qui sont décédées en martyr sont issues des différentes régions du pays. Tous les Algériens ont afflué avec les moyens d’extinction offerts pour combattre les feux et soutenir les habitants de ces régions”, a-t-il ajouté.

Mettant en garde contre les parties qui “profitent de l’occasion pour semer la discorde”, le Chef de l’Etat a affirmé que “l’Etat algérien est un Etat indivisible, et le peuple est uni de Tizi Ouzou à Tamnrasset, et de Tebessa à Tlemcen. Ces questions sont tranchées et nous utiliserons tous les moyens offerts pour barrer la route à ces personnes qui veulent attenter à l’unité nationale”.

“Pour ce qui est des parties qui profitent de cette pénible épreuve pour envenimer la situation et tenter de créer la discorde entre l’Armée et le peuple, et entre le peuple et l’Etat”, Monsieur le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune dira “ce sont les citoyens honorables qui ont soutenu les services de sécurité pour mettre la main sur des suspects dont le nombre s’élève jusqu’à présent à 22 mis en cause”.

“Quiconque tenterait d’attenter à l’unité nationale paiera le prix très cher, l’unité nationale étant une chose sacrée pour laquelle un million et demi d’Algériens sont morts”, a ajouté le Chef de l’Etat.

Concernant le décès du jeune à Larbaa Nath Irathen (Tizi Ouzou), suite à des soupçons de son implication dans les feux de forêt qui ont ravagé la région, le président de la République a souligné que seule la Justice était habilitée à établir les faits dans cette affaire.

Et de mettre en garde qu'”il convient de ne pas exploiter cette circonstance, ni de tomber dans le piège de deux organisations terroristes qui tentent de porter atteinte à l’unité nationale”.

Monsieur le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a conclu son allocution en insistant sur l’importance de l’unité nationale qui doit être placée au-dessus de toute autre considération.

source APS